Asie, Cambodge, Voyage

Battambang, la campagne cambodgienne


Battambang, la campagne cambodgienne

« Battambang », le nom d’une étape cambodgienne qui nous projette encore aujourd’hui vers une épopée dans la campagne à la découverte du peuple cambodgien. Après plusieurs journées passées en tête à tête avec les sublimes temples d’Angkor, nous avions une nouvelle envie, celle de découvrir les visages et les coutumes de ce pays. Battambang est une ville coloniale située à l’Ouest du Cambodge, la deuxième plus grande ville du pays. Une étape bien trop courte à notre goût, et comme souvent nous avons du faire des choix.

Une des coutumes qui nous a marqués ici ce sont les enterrements et les mariages. Ici les enterrements peuvent durer plusieurs jours, finir tard dans la nuit et recommencer très tôt le matin. Et chose étrange pour nous occidentaux, les funérailles et les prières de moines sont en quelque sorte partagées à nous tous : prières avec micro et haut-parleur.  Et plus la famille est aisée, plus les funérailles durent longtemps. Pas besoin de coq ou de réveil pour vous sortir de votre sommeil. Pour les mariages, un grand repas est organisé au bord de la route sous des grands barnums.

Les activités à ne pas louper :

Nous n’avons pas pris le temps de visiter réellement la ville, nous voulions surtout découvrir les environs. Nous vous citons néanmoins les quelques activités recensées :

  • Si vous souhaitez visiter des temples, dirigez-vous vers Wat BananTemple et Wat Ek Phnom. Nous n’y sommes pas allés.
  • le cirque Phare Ponleu Selpak de Battambang : très beau spectacle proposé par les élèves de l’école. L’entrée coûte 14$. Nous le recommandons chaudement !!
  • Explorer les temples et et les grottes de Phnom Sampeau
  • Des chauves souris en vol à profusion : dirigez vous vers une cavité bien connue à Phnom Sampeau
  • Le bambou rail : nous avons hésité à le faire et puis non…Nous avions bien fait puisqu’une partie du tracé est fermé pour travaux.
  • Se faire masser par des aveugles
  • Prendre un cours de cuisine Cambodgienne

Notre hébergement : chez Sam

Anelyse et Sarom, nos hôtes français, vous accueillent chez eux et vous proposent des habitations traditionnelles avec des chambres en bois sur pilotis (comptez 29$ la nuit avec le pdj inclus).

Sarom est d’origine Cambodgienne et a vécu en France avant de revenir dans son pays d’origine et il a été notre guide durant la journée de visite.

Pour la visite guidée d’une journée en Tuk Tuk, comptez entre 18$ (6 personnes) à 40$ (2 personnes) suivant le nombre de personnes. Sarom vous fera découvrir la culture Khmère par des balades hors des sentiers touristiques : visite de villages avec des maisons traditionnels et d’un village de musulmans, le marché de saumure, des différents corps de métiers traditionnels, etc.

Pour plus d’infos, cliquez ici.

battambang battambang

Une traversée épique de Siem Rep à Battambang

Pour rejoindre Battambang, deux options se sont offertes à nous. Une option plus rapide, moins onéreuse, celle du bus. Une autre option plus longue, plus onéreuse et plus épique, celle du bateau. Nous avons longuement hésité puisque nous savions que le mois de janvier est en  saison sèche et que le niveau du Tonlé Sap, le plus grand lac d’Asie du Sud Est, est plutôt bas. Mais la traversée pouvait nous offrir des moments de vie que nous ne pouvions découvrir que par ce mode de transport. Nous faisons ce dernier choix.

Une traversée de 6/7h est annoncée, finalement nous mettrons 9h. Le bateau est plutôt rudimentaire. Pas assez de gilets de sauvetage, pas assez de places assises, des voyageurs installés sur le toit du bateau. A peine embarqués, nous savions que la traversée serait épique. Comptez 25 $ pour le trajet en bateau (le transfert depuis l’hôtel vers le port d’embarcation est inclus). Un arrêt dans une épicerie sur un village flottant est prévu pendant le trajet pour vous ravitailler.

battambang

Bien que la traversée fut épique et longue, elle offre une découverte du peuple cambodgien qui vit le long de la rivière.

battambang

Dans chaque traversée dans les villages terrestres et les villages flottants, les enfants accourent nombreux pour nous saluer et parfois s’amuser avec les vagues formées par notre passage. Nous ne partagerons que cette photo des enfants qui étaient vraiment joyeux de nous croiser.

battambang

Les gens sont heureux de nous croiser malgré leurs habitats très rudimentaires et leurs conditions de vie difficiles. On observe impuissant les nombreux déchets sur les berges et dans l’eau.

battambang

 

Visite des pagodes de Battambang

Pour la petite histoire, Battambang signifie en Khmer « perdre le bâton ». La légende nous apprend qu’un géant devenu roi et qui en voulant combattre un ennemi lui aurait lancé un bâton pour le tuer, il manqua malheureusement sa cible. Le bâton retomba et forma un ruisseau pour finalement se perdre dans une région reculée qui fut ensuite nommé « province de Battambang ». Cette légende nous a été raconté par Sarom devant l’imposante statue du géant située à l’entrée de la ville.

Battambang regorge de très nombreuses pagodes, ce n’est donc pas pour rien qu’on la surnomme « la cité des milles pagodes ». La ville a été épargnée par le terrible régime des Khmers rouges grâce notamment à un commandement des Khmers rouge assez clément et a ainsi la préservation de la plupart des pagodes.

battambang

battambang

A la découverte d’un marché des grossistes de saumure

Sarom nous emmène à la découverte des artisans et plus précisément des grossistes de saumure. C’est ici que l’on fabrique le « prahoc », une pâte de poisson fermentée et salée. Sa forte odeur lui vaut parfois le surnom de « fromage cambodgien ».

battambang

battambang

battambang

Nous y découvrons aussi des travailleurs remplissant des sacs de 50kg de sel. Un travail très physique et usant quand on s’imagine porter à longueur de journées des sacs de sel.

battambang

Balade dans les villages de Battambang

Nous prenons également le temps de découvrir quelques villages environnants. Nous ne connaissons pas les noms des villages traversées.

battambang battambang battambang

Nous rencontrons une dame âgée de 90 ans et qui à notre arrivée nous salue et nous offre un magnifique sourire.

Habituellement les berges sont sous l’eau pendant la saison des pluies, à la saison sèche, la population y cultive toute sortes de légumes. On a même pu voir la culture des liserons d’eau, un de nos légumes asiatique préféré sauté au wok.

battambang

A la découverte de la fabrication traditionnelle des galettes de riz

Nous faisons ensuite un arrêt pour découvrir la fabrication des galettes de riz. Ici, pas de cars de touristes. Nous y découvrons un jeune garçon en train d’étendre les feuilles de riz sur une planche qu’il fera ensuite sécher. Le travail des enfants est malheureusement monnaie courante au Cambodge. Nous ne connaissons pas réellement la réalité de chaque enfant, certains vont à l’école et travaillent, d’autres ne vont pas l’école. Impensable de cautionner le travail des enfants, malheureusement elle participe à l’activité d’une activité souvent familiale.

battambang

Nous dégustons quelques rouleaux de printemps sur place. Ils étaient très bons. On a l’habitude d’en manger en France mais ils sont bien meilleurs au Cambodge.

battambangbattambang

Balade dans la campagne de Battambang

Nous partons ensuite dans les chemins de traverse et rencontrons des fermiers, des paysans, des cultivateurs de riz et des sourires !battambang

battambang

séchage du riz

battambangbattambang

Avec notre guide Sarom nous avons tenté une expérience culinaire, celle de gouter à du rat entier fumé. Pour être tout à fait franc, nous n’étions pas tellement partant pour goûter la bestiole.  Finalement notre guide nous a convaincu et Benoît n’a pas trouvé cela mauvais, le goût ressemble à du lapin et le poulet. Quant à Amandine elle n’a pas trop aimé.

battambang