Amérique, Cuba, Destinations insulaires, Voyage

Cayo Guillermo – Cuba

Cayo guillermo cuba
Cuba : Cayo Guillermo et Playa Pilar

Amoureux de la découverte et de l’évasion, nous n’avons pas pour habitude de consacrer nos journées à se prélasser sur le sable chaud un cocktail à main, même si on se l’autorise davantage. Mais pour ce début d’année 2017, nous avions réellement besoin de nous retirer de l’agitation et de recharger les batteries. Se reposer au bord de la plage nous est apparu comme une idée plutôt agréable.

Au programme : repos et farniente dans un cadre idyllique, ou presque… Et pour cela, nous décidons  de passer 3 jours sur la presqu’île de Cayo Guillermo. Située au nord de Cuba à l’ouest de l’île de Cayo Coco, elle est d’une superficie de 13 km² et reliée par un pont avec Cayo Coco elle même reliée à l’île principale de Cuba par un pont-jetée de 27 kms qui traverse la Bahia de Perros.

Cayo Guillermo est réputée pour ses très belles plages dont l’une des plus belles plage la « Playa Pilar ». Cette plage longue de 500m est un peu le paradis cubain, on y découvre une eau calme, une mer turquoise, jolie plage de sable blanc, un endroit de prédilection pour la détente et le farniente !

Comment y accéder (pour ceux qui n’ont pas de voiture de location) :

On ne vous cache pas qu’on a eu pas mal de difficultés à savoir comment et par quel moyen accéder facilement à Cayo Guillermo. On vous partage donc nos infos :

  • par Avion, Cayo Coco possède un aéroport international. Il n’y a pas de vol direct depuis la France, mais vous pouvez prendre un vol intérieur depuis la Havane (durée du vol : 1h10)
  • depuis Trinidad : 2 moyens
    • en bus et taxi officiel : plusieurs changements et de longs trajets
      • Prendre un bus viazul de Trinidad à Ciego de Avila : 2h40
      • Puis un bus de Ciego de Avila à Moron
      • Enfin de Moron à Cayo Guillermo : un taxi officiel (60-70 CUC)
    • en taxi jusqu’à votre hôtel au Cayo : comptez 4h30 de trajet et 35 CUC par personne (vous pouvez vous renseigner auprès de l’agence Cubatur).

C’est ici, que le paradis se révèle moins beau, humainement surtout... En réalité, les cubains (hormis les salariés des hôtels) ne sont pas autorisés à entrer sur Cayo Guillermo. Il en va de même pour Varadero ou Cayo Coco. Bien qu’ayant cette information avant notre départ, nous avons fait le choix de penser d’abord à notre repos même si nous avions longuement hésité à y aller. Mais la réalité nous rattrape… Un contrôle d’identité, des policiers, une barrière. On se regarde, le malaise est palpable. On réalise sur place que l’entrée est vraiment contrôlée et que la beauté de l’île n’est réservée qu’aux touristes…. On nous demande nos passeports, on nous observe dans la voiture. Tel un vrai barrage anti-cubain… Le voyage, ce sont aussi des erreurs. Si l’expérience était à refaire, quel que soit la beauté du cadre, on s’y refusera. Ce farniente nous laisse encore aujourd’hui un goût amer…. Historiquement certains cayo étaient interdits aux cubains car trop proches des Etats-Unis et pouvaient donc susciter l’envie de quitter le régime pour rejoindre les terres américaines. Aujourd’hui, l’interdiction profitent surtout aux promoteurs immobiliers qui construisent de grands et luxueux hôtels et promettent tranquillité et luxure. Triste réalité…

On vous livre néanmoins le récit de cette étape, à vous ensuite de juger de l’intérêt d’y aller ou non.

Hébergement :

A Cayo Guillermo, l’offre d’hébergement est très limitée, il n’y a pas de casa mais uniquement des hôtels 3, 4 ou 5 étoiles en All Inclusive (repas et boissons comprises) et des prix pratiqués assez proches des prix en France.

Bien que nous ayons jusqu’alors dormi chez l’habitant, nous avons opté, avec une grande hésitation, pour l’hôtel 5* Iberostar Playa Pilar pour 2 nuits (prix à la nuitée : 250 euros avec vue mer). On vous l’accorde, c’est cher. Nous avons réservé sur le site Iberostar mais vous pourrez bénéficier de tarifs plus intéressants en réservant sur place via l’agence Cubatur à Trinidad. Ne soyez pas surpris de trouver beaucoup de touristes canadiens ! Cuba est la première destination touristique pour les canadiens et ils ne sont qu’a 4h de vol.

Cayo Guillermo Cuba

Globalement, l’hôtel est bien situé (10 minutes à pieds de la Playa Pilar), possède un accès direct à la plage de l’hôtel. La restauration est moyenne pour un hôtel de ce standing.

Les activités :

La mangrove de la côte sud de Cayo Guillermo abrite de nombreux flamants roses et pélicans. C’est au printemps qu’ils viennent en nombre pour se reproduire. L’archipel cubain Jardines del Rey est un emplacement privilégié pour la plongée sous-marine. Vous pourrez réserver des excursions pour aller découvrir la faune marine et une grande variété de poissons tropicaux et de crustacés. Cayo Guillermo était le lieu favori de pêche de l’écrivain américain Ernest Hemingway, qui la mentionna dans son livre « Islands in the Stream ».

 

Cayo Guillermo Cuba

Cayo Guillermo Cuba

Cayo Guillermo Cuba

Cayo Guillermo Cuba

Cayo Guillermo Cuba Cayo Guillermo Cuba

Et puis, si comme nous, vous avez prévu de retourner à la Havane, vous pouvez prévoir votre trajet retour avec le chauffeur du taxi aller (45 CUC env par personne à négocier) ou via votre hôtel qui se chargera de commander un taxi (tarif plus élevé). Le trajet est long, comptez environ 7h de trajet. Nous avons réussi à négocier un détour à Santa Clara pour aller voir le mausolée du Che Guevara. Si vous souhaitez vous déplacer sur la presqu’île, vous pouvez prendre un bus à impérial qui dessert les principaux hôtels de Cayo Coco jusqu’à la plage Playa Pilar à Cayo Guillermo Playa Pilar. Comptez 5 CUC pour l’aller/retour.