Amérique, Argentine, Voyage

Tolar Grande Argentine

argentine tolar grande

Départ pour une destination d’exception qui nous a été possible de découvrir en septembre 2012. Bienvenue à TOLAR GRANDE, en Argentine du Nord.

TOLAR GRANDE est un lieu reculé de la province de Salta que nous voulions absolumenttttt découvrir, quitte à réduire le nombre de jours passé sur d’autres étapes.  Petite précision : en Argentine, les distances sont gigantesques, il ne faut pas avoir peur d’avaler les kilomètres et parfois les milliers de mètre en altitude. Chaque étape demande parfois de longues heures de trajet, c’est donc sans grande surprise que nous sommes revenus fatigués de notre périple en Argentine mais cela en valait tellement la peine.

 

Au moment de réserver nos billets d’avion, nous n’avions pas en tête la découverte de cette région, c’est en parcourant le blog de Chrissand (pour le découvrir cliquez ici)  que nous avons découvert pour la première fois les magnifiques paysages de la région de Tolar Grande. A ce moment là, il devenait IMPENSABLE de ne pas y aller.

Notre itinéraire vers TOLAR GRANDE 

Après la découverte des principaux points d’intérêts de la région de Salta (qui fera l’objet d’un article différent) sur une dizaine de jours, nous avons pris la route pour notre expédition vers TOLAR GRANDE avec l’agence OneRomWorld travel. La découverte de Tolar Grande ne peut s’effectuer que par le biais d’une agence locale pour les raisons suivantes : le mal des montagnes peut être dangereux mais ne paniquez pas nous n’avons eu aucun souci, ensuite seuls les téléphones satellites fonctionnent dans cette région et aucune voiture ne passe donc en cas de souci… et il y a nécessité d’avoir un 4×4. Nous recommandons cette agence bien que notre guide soit davantage un conducteur de par notre espagnol « basique » qui n’a pas permis d’en savoir beaucoup plus sur la région.  Autre petite information : notre guide est un habitant de Tolar Grande.

Concernant l’hébergement, nous dormions dans une maison dédiée à l’hébergement des quelques touristes. Le gite et le réfectoire où nous mangions étaient sans chichi mais suffisant pour découvrir ce bout du monde.

Comptez environ 200€/pers pour ces 3 jours d’excursion, transport, hébergement et repas inclus. On vous laisse découvrir les photos de notre trajet vers ce lieu magique en images, toujours avec quelques explications.

Tout d’abord, pour rejoindre le ville de Tolar Grande, nous rejoignons la ville de San Antonio de Cobres en bus « collectivo » depuis Salta (5 heures de trajet) où nous attends notre interlocuteur de l’agence. Quelques habitants et lamas animent le village.

argentine tolar grande

argentine tolar grande

argentine tolar grande

Nous retrouvons l’agence pour un départ en 4×4 pour 4 heures de route (non bitumée), direction Tolar Grande! Nous passons ensuite par  Abra de alto en chorrillos avec une altitude de plus de 4500m d’altitude. Benoît est HAPPY !

argentine tolar grande

Notre guide mais également les habitants de Tolar Grande mâchouillent à longueur de journée des feuilles de coca pour supporter le mal aigu des montagnes. On nous propose d’ailleurs d’en prendre pour le mal de l’altitude mais on se sent plutôt bien et l’expérience ne nous tente pas spécialement. Même si cela reste de l’imaginaire, on avait trop peur de finir dans les vapes !!! 🙂

Nous traversons ensuite les terres chaudes de Tocomar puis Olacapato, Cauchari, le salar de Pocitos, les 7 curvas et enfin le chemin sinueux entre les dunes et el desierto del Diablo.

argentine tolar grandeargentine tolar grande

argentine tolar grande

argentine tolar grande

argentine tolar grande

En plein milieu de nulle part, des jeunes jouent au foot

argentine tolar grande

Une petite épicerie où nous avons fait une halte

argentine tolar grande argentine tolar grande argentine tolar grande

Après 5 heures de route, nous voilà enfin à Tolar Grande, nous sommes déjà heureux d’avoir parcouru de sublimes paysages mais le meilleur reste à venir.

argentine tolar grande

La ville disposait d’une gare qui est aujourd’hui désaffectée et fait le bonheur des amateurs de photo avec ses voies ferrées et ses wagons abandonnés.
argentine tolar grande

argentine tolar grande

argentine tolar grande

argentine tolar grande

argentine tolar grande

argentine tolar grande

argentine tolar grande

Gare désaffectée qui donne sur les dunes de Tolar Grande

Nous poursuivons notre chemin vers « Ojos del mar » qui signifie littéralement les « yeux de la mer », il s’agit d’une lagune d’eau au milieu d’un désert de sel, le salar.  On le découvre et on reste sans mot…. Cet endroit est une merveille de la nature ! Nous sommes ébahis, émerveillés comme jamais nous ne l’avons été.

L’endroit est unique puisqu’il contient des bactéries à l’origine de la photosynthèse et de l’oxygène sur Terre… La bactérie de plus de 3 milliards d’années n’a survécu qu’en 5 endroits sur Terre de nos jours.

argentine tolar grande

Ojos del mar : puits d’eau composés de stromatolithes vivants (les plus anciens registres fossiles sur Terre) dont la profondeur est inconnue.

argentine tolar grande argentine tolar grande argentine tolar grande

Nous devons malheureusement quitter ce lieu et poursuivre vers les dunes de sable de l’Arenal où un point de vue nous sera offert sur la Cordillère des Andes.

argentine tolar grande

argentine tolar grande

argentine tolar grande

argentine tolar grande

argentine tolar grande

argentine tolar grande

Nous crapahutons ensuite une dune non sans difficulté avec l’altitude mais nos efforts sont recompensés… En haut de celle-ci, une vue incroyable sur le salar d’Arizaro et au loin les volcans de la Crodillère des Andes : Llullaillaco, Socompa, les cerros Pular et Aracar.

argentine tolar grande

Puis, traversée du Salar de Arizaro qui est le plus grand Salar d’Argentine et l’un des plus grands du monde avec une superficie de 1800 km2.

argentine tolar grande

lci, se trouve une étrange pyramide volcanique. Un cône presque parfait, qui s’élève de manière inattendue au milieu de cette étendue de sel. Il s’agit du « Cono de Arita » qui se profile majestueusement à 122 mètres au-dessus du Salar. Son nom signifie « pointu » ou « effilé ». Ce cône se trouve à 3590 m d’altitude. On ne dirait pas comme cela mais c’est assez loin et nous avions mis 30 minutes à pied pour l’atteindre.

argentine tolar grande

Avant de quitter le lac salé, nous croiserons le fameux cône de Arita dont la formation reste un mystère inexplicable.

argentine tolar grande

Le Cône d’Arita dans le Salar d’Arizaro

 

argentine tolar grande

argentine tolar grande

argentine tolar grande

argentine tolar grande

De ce point de vue, on prend la mesure de cette étendue de sel avec le Cone d’Arita au milieu

Nous espérons que cet article vous donnera l’envie de découvrir l’Argentine et de consacrer plusieurs jours à Tolar Grande qui mérite à lui seul le voyage dans ce pays si vaste.  Nous vous laissons avec les animaux phares de ce pays… 🙂

argentine tolar grande