Amérique, Canada, Voyage

Le parc national de Banff et ses alentours


Le parc national de Banff et ses environs

Encore sous les effets du piquant jetlag, nous quittons ni une, ni deux, la ville de Calgary. La capitale de la province d’Alberta n’aura eu nos faveurs que pour une seule nuit, un choix que nous avons fait sciemment. Aucun regret à l’horizon ! Et puis, c’est avec cette impatience que l’on connait tous, que nous voulions goûter à la première étape de ce superbe road trip canadien. Et pas des moindres…nous prenons la direction du Parc national de Banff, situé dans les sublimes et majestueuses Rocheuses Canadiennes ! Une heure trente, les yeux collés à la vitre de notre voiture, les paysages se dessinent au fil des kilomètres avalés. Les portes des Rocheuses Canadiennes s’ouvrent à nous, elles nous promettent tant de belles choses.

Durée de cette étape :

Nous avons choisi de consacrer deux journées entières à Banff mais une matinée fut gâchée par la pluie. A refaire le programme, nous consacrions une troisième journée supplémentaire. Aussi, nous avons parcouru des étapes du parc national de Banff quand nous avons effectué la sublime promenade des Glaciers qui relie Banff à Jasper.

Après la lecture de cet article, ne loupez pas la lecture de l’article consacré à la route des Glaciers.

Notre hébergement :

Nous avons logé à Canmore, dans l’hôtel Coast Canmore, situé à une vingtaine de kilomètres de l’ouest du parc national de Banff. Les prix y sont légèrement moins chers qu’à Banff même s’ils restent onéreux surtout si comme nous vous vous y prenez un peu trop tard (moins de 3 mois en avance). On vous conseille d’ailleurs leur restaurant pour vos diners, c’est un des meilleurs de la ville.

Privilégiez donc un hébergement à Banff si vous arrivez à mettre la main sur un hébergement accessible, sinon rabattez-vous sur Canmore comme de nombreux voyageurs.

Bon à savoir sur le parc national de Banff :

Ce parc offre sans conteste les plus beaux panoramas des Rocheuses Canadiennes, mais ils amènent avec eux de nombreux touristes. Même si vous retrouverez ces informations dans de nombreux guides, nous tenions à les rappeler !

  • Il vous faudra détenir le pass permettant d’avoir accès au parc qu’il convient d’accrocher à votre rétroviseur intérieur.
  • Ne vous étonnez pas de découvrir une destination très touristique : les rocheuses canadiennes sont magnifiques, nous ne sommes jamais seuls à avoir la même idée !
  • Levez-vous de bonne heure dans la mesure du possible pour découvrir les différents joyaux du parc car les parking sont limités et sont vite remplis.
  • Les panneaux sont également traduits en français. On ne s’y attendait pas et c’est plutôt appréciable.
  • La région est apparemment un bon spot pour admirer les étoiles, avis aux amateurs.
  • Les randonnées sont nombreuses et permettent à chaque randonneur, initié ou du dimanche, de découvrir de magnifiques paysages. Il y a également des randonnées courtes (une heure) et des randonnées qui peuvent s’effectuer sur une bonne partie de la journée.
  • Ce que nous n’avons pas fait mais que vous pouvez ajouter à votre programme : Hot Spring, le Mont Sulphur.

Nous avons parcouru rapidement la ville de Banff, les activités qu’elle nous offrait ne nous attiraient que très peu : le Banff Gandola nous paraissait très cher, les installations thermales Banff Upper Hot Spring semblaient peu propices à la détente car trop touristique.

1. Bow Valley Parkway

Nos premiers pas dans le Parc national de Banff s’engagent le long des belles montagnes qui sillonnent la Bow Valley Parkway. Nous sommes prévenus, ici des animaux s’approchent fréquemment de la route. Il est encore tôt, 8h30 à l’horloge. Nous suivons les indications et roulons doucement à 40 km/h. C’est avec cette idée de faire de belles rencontres que nos yeux sont littéralement scotchés à la vitrine de notre voiture.

Banff canada

Malgré une vitesse peu élevée et peu de voitures, il est  déjà sans doute trop tard pour apercevoir un ours. L’aube et le crépuscule sont sans doute des moments plus propices à la rencontre.

2. Johnston Canyon

Notre première matinée est consacrée à la découverte du Johnston Canyon. Le ruisseau Johnston est un affluent de la rivière Bow, il n’est ni très long, ni très large mais sa puissance forge ce superbe canyon. L’accès est plutôt simple et bien aménagé. Nous empruntons une plateforme en bois qui longe le canyon, et nous permet ainsi de surplomber la rivière et le canyon. Cette randonnée matinale nous fait découvrir en deux étapes les chutes qui s’engouffrent dans le Canyon : les chutes inférieures et les chutes supérieures. Un trail de deux heures aller/retour plutôt agréable. Mais il est à peine 9h et nous ne sommes déjà plus seuls. Une fil d’attente se constitue pour voir les cascades, heureusement que nous avons pu les admirer avant que ces files ne fassent plusieurs dizaines de mètres. Selon nous, la seconde chute est moins impressionnante car elle se niche au fond d’une gorge qu’il n’est pas possible d’observer d’aussi près que la première. Pour les plus courageux, il est possible de faire encore 3 kilomètres jusqu’aux Ink Pots pour apercevoir des encriers qui sont des formes de six sources fraîches présentant de diverses nuances de vert et de bleu.

Cette étape au sud de Banff est très fréquentée puisqu’il s’agit des rares cascades du parc. Malgré l’affluence du lieu, nous vous conseillons tout de même de découvrir ce joli canyon.

Nos conseils : 

  • Venez de bonne heure si vous ne souhaitez pas être exaspéré par le monde, avant 9h si possible.
  • La randonnée est en partie aménagée (pour accéder à la première chute), elle est donc accessible aux familles.
  • N’oubliez pas votre trépied si vous souhaitez vous essayer à la technique photo de la pose longue.

3. Louise lake

Le lac Louise est l’incontournable du parc national de Banff, à tel point que son accès a été réglementé. En effet, en journée, l’affluence est telle qu’un système de navette a été mis en place depuis 2017. Les parkings sont bien trop petits et sont donc vite pleins. Cette information est indiquée à l’approche du lac, des panneaux nous informent si le parking est complet, ce qui est presque toujours le cas d’ailleurs.

Alors pour découvrir ce joyau dans des conditions idéales, nous avions prévu de nous lever de bonne heure malgré les nombreux kilometres à parcourir depuis notre logement. Malheureusement, cette matinée fut extrêmement pluvieuse. Nous avons dû nous résigner à découvrir le lac dans l’après-midi. Comme indiqué, le parking était plein. Nous avons du aller sur le parking auxiliaire qui se situe à 10 kms à l’Est du lac Louise pour prendre une navette à la « school bus » qui nous a déposé en une quinzaines de minutes sur le parking du lac Louise se situant au pied de celui-ci.

Banff canada

Le cadre est superbe, même si la météo nuageuse ne révèle pas toute la beauté du lieu. On s’attendait à y avoir du monde, ce fut le cas. Tout le monde souhaite sa photo, sous toutes les coutures d’ailleurs. Mais en longeant le lac, les touristes se font petit à petit moins nombreux. Et puis, après avoir parcouru les abords du lac jusqu’à l’imposant château Fairmont, nous empruntons le sentier nous amenant jusqu’au belvédère (Fairview). Nous empruntons une courte randonnée qui nous fait prendre de la hauteur, ça grimpe plutôt bien. La récompense est sublime, l’eau est d’une beauté incroyable.

Banff canada

Banff canada

Nos conseils pour profiter au mieux du Lac Louise :

  • Venir de bonne heure pour éviter la foule et surtout pouvoir vous garer et faire des randonnées de plusieurs heures sans se soucier du dernier horaire de retour de la navette.
  • Si vous venez dans l’après-midi, il sera plus difficile de faire de plus longues randonnées car les navettes s’arrêtent à 17h30 (horaire variable en fonction de la saison).

Les randonnées à faire au Lac Louise :

A titre indicatif, nous vous notons les randonnées qui avait retenues notre attention à la lecture de nombreux blogs.

  • Le belvédère « Fairview » : 1 km avec un dénivelé de 100m d’une durée de 45 min aller.
  • Les bords du lac Louise : 2 kms d’une durée de 1h aller.
  • Le lac Agnès que nous n’avons pas pu faire pour cause de mauvais temps : 3,4 kms avec un dénivelé de 385m.
  • La Plaine des six glaciers : 5,4 kms avec un dénivelé de 365m : comptez 4 heures Aller-retour.

4. Moraine Lake

Cette fois-ci, nous souhaitions découvrir le lac Moraine sans se soucier du monde et des navettes à prendre faute de place sur le parking. Nous prenons donc la route en fin de journée, vers 18h30. Les touristes s’en vont, nous pouvons donc nous garer en lieu et place de ceux qui partent. Comme pour le lac Louise, le lac Moraine ne tarde pas à montrer son plus beau panorama dès les premiers pas foulés sur le parking.

C’est sans conteste le lac qui nous a le plus ébahi ! On pourrait passer des heures à contempler le lac Moraine avec son eau turquoise et ses imposantes montagnes qui l’entoure.

Banff canada

Banff canada

5. Vermillion lake

Le lac Vermillion sont en réalité 3 lacs marécageux situés non loin de Banff, des spots idéaux pour découvrir la faune. L’ambiance y était vraiment très agréable malgré le ciel nuageux et ses quelques percées de lumière. Il est agréable de s’y balader le long de ces lacs, de se poser sur les quelques bancs installés.

Banff canada

6. Emerald lake

Nous filons découvrir le Parc national de Yoho et plus précisément à l’Emerald Lake. Son nom a été inspiré par la couleur de l’eau. Ici, nous décidons de céder à l’appel très canadien de faire un tour de canoë sur le lac. Les prix sont un peu moins chers qu’au Lac Louise, comptez 70 $ pour une heure de canoë.

Banff canada