Destinations insulaires, Europe, Grèce

Une semaine à Corfou en Grèce

Corfou en une semaine

A l’occasion d’un voyage en famille, nous nous sommes envolés pour une nouvelle destination insulaire grecque : l’île de Corfou. Corfou fait partie des îles ioniennes, elle a cette particularité de se situer à l’est de la Grèce et de l’Albanie et d’être baignée par la mer ionienne. L’île  est réputée pour ses superbes plages, sa végétation dense et verdoyante et son patrimoine d’influence vénitienne. Nous avons consacré une semaine à l’île de la fin mai à début juin. Un voyage ponctué de découvertes et de moments de détente en famille ! Nous espérons que le récit de notre voyage vous donnera envie de découvrir cette île qui fut pour nous une belle surprise ! Aussi, nous n’avons pu tout voir en une semaine, on vous glisse donc à la fin de l’article les autres beautés de l’île à découvrir.

Pour rejoindre Corfou : il existe de nombreuses lignes de bus qui desservent l’île et le centre ville de Corfou. Vous pouvez emprunter les lignes de bus de Corfu City Bus.

Notre logement à Corfou : nous logeons au Aelos Beach Resort. Un hôtel que l’on a beaucoup apprécié même si sa localisation au sud de Corfou nécessite d’être véhiculée pour visiter le nord de l’île. Une ligne de bus dessert la vieille ville de Corfou. A cette période l’hôtel était quasi plein donc pensez à réserver au plus tôt votre hébergement à Corfou !

La location de voiture : nous avons loué deux voitures auprès de l’agence Corfu All Year qui se situe à 2 km de notre hôtel. L’agence nous a déposés et récupérés les voitures directement à l’hôtel, ce fut bien pratique. Les voitures étaient spacieuses et agréables à conduire, idéales pour un séjour en famille. On vous recommande chaudement l’agence !

Ville de Corfou

La ville de Corfou, capitale de l’île qui se situe à l’est de l’ile, mérite à elle seule a minima une demi-journée de découverte. On l’appelle d’ailleurs Corfu Old Town. Ses particularités : elle est l’une des rares villes fortifiées et est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2007. Elle a été l’emprise de nombreuses civilisations tels que les vénitiens, les byzantins, les anglais, les français et les grecs. Dans la vieille ville, nous déambulons dans les ruelles du centre historique à la découverte de son patrimoine architectural qui nous immerge d’ailleurs en Italie à la fois par les couleurs des bâtiments et du linge suspendu sur les balcons ou entre deux murs. On y découvre notamment l’esplanade et l’église Saint Spyridon. Nous faisons également la visite du musée d’art asiatique.

Notre conseil : trouver une place de parking dans Corfou est très difficile, si vous le pouvez emprunter un bus ou taxi pour vous y rendre.

Corfou

l'île de Corfou

Avant de pénétrer dans le superbe musée d’art asiatique que l’on vous recommande chaudement, nous traversons les jardins de celui-ci afin d’avoir une jolie vue sur la pointe de Faliraki. Une vue étonnante aux portes de la capitale. De nombreux habitués s’y baignent loin de la foule. On y distingue aussi un ancien escalier en fer ainsi que le vieux fort.

Corfou

Presqu’île de Kanoni

La presqu’île est située non loin de Corfou, puisqu’elle se situe à 2/3 kilomètres au sud de la ville. On s’y aventure pour découvrir le Monastère de Vlachernes et l’île souris. Après avoir parcouru les ruelles résidentielles de la presqu’île, nous tombons nez à nez avec le monastère comme enclavé par les collines et l’aéroport. On avait imaginé un accès plus long pour le rejoindre, mais l’accès est finalement très rapide. Le monastère est très charmant, mais l’ambiance est plutôt bruyante car la piste d’atterrissage de l’aeroport est juste à quelques mètres. Si vous êtes amateurs d’aviation vous serez ravis, comme celles et ceux qui souhaitent quelques photos originales avec au dessus de vous un avion en cours d’atterrissage ou de décollage. Pour les autres, vous serez sans doute déçu de faire la découverte de la presqu’île sous le bruit des avions.

Notre conseil : pour disposer d’un point plus en hauteur, prenez la direction du café de Kanoni qui vous permettra de monter sur les hauteurs de la ville. Sur les hauteurs, plusieurs bars et restaurants se sont installés, c’est depuis ces derniers que nous disposons d’une très jolie vue depuis les hauteurs. Pour les photos avec l’avion, rendez-vous sur le ponton bétonné situé juste à côté.

Corfou

 

Nous continuons notre découverte de la presqu’île par une balade en fin de journée au seul moulin de l’île et à la jetée de San Giorgo. Au-delà de ce moulin, c’est surtout la vue sur le vieux fort et l’ambiance qui y règne en fin de journée qui est à ne pas manquer ! Ici, les locaux se baignent. L’eau semble propre et des escaliers installés depuis les rochers permettent un accès facilité à l’eau.

Corfou

Afionas

Afionas est sans doute le seul village corfite aux allures de villages des Cyclades. Cependant, cette ressemblance ne s’arrête qu’à quelques ruelles du village. La balade est assez rapide mais tout de même très charmante ! On y découvrir des petites boutiques artisanales et de souvenirs. Plus haut, plusieurs restaurants permettent de vous restaurer (à partir de 13h). Il s’agit du sentier permettant l’accès à la magnifique plage de Port Timoni et au superbe point de vue sur la « Double Bay ».

Une bonne adresse gourmande : le restaurant Anemos ( à partir de 13h pour le déjeuner) située en haut du village et à deux pas de l’accès pour la plage Porto Timoni.

Double Bay

Le point de vue  » Double Bay » est selon nous le plus incroyable de Corfou mais sans doute aussi le plus difficile d’accès pour les familles avec des enfants en bas âge. Pour rejoindre le panorama ou les plages de Porto Timoni, il vous faut a minima 20 minutes (plus ou moins selon votre aisance dans les descentes et votre condition physique) pour rejoindre le point de vue. Nous n’y sommes pas allés avec les enfants, on nous l’avait déconseillé à plusieurs reprises mais certains parents avec des porte-bébés tentent…

Notre conseil : Le point de vue n’est pas spécialement indiqué, on peut le rater si vous allez trop vite. Ne loupez pas le point de vue situé à droite d’un virage, repérez un monticule de cailloux blancs et/ou arrêtez là ou les touristes semblent s’arrêter. L’accès au point de vue est plutôt petit et peut être dangereux en cas de chute. Soyez prudents !

CorfouCorfou

Achilleion Palace Gardens

Le palais de l’impératrice Sissi se situé qu’à quelques kilomètres de notre hôtel. Malheureusement pour nous, mais tant mieux pour ce bel édifice, le palais commence sa rénovation, la visite des intérieurs ne sont donc plus possibles ! L’accès aux jardins reste toutefois possible, il faudra cependant vous acquitter de la somme de 5 euros par personne.

Corfou

Non loin des jardins, vous trouverez un snack/bar avec une vue magnifique.

Corfou

Corfou

La Gottra

Nous faisons une petite halte, principalement par curiosité, à la Grotta. La plage de nature rocheuse et aménagée par un bar permet de siroter un cocktail et de piquer une tête depuis les rochers ou le ponton. La plage est accessible par un escalier. La musique lounge est présente en continu et offre une ambiance aimée des fêtards et des jeunes. Si vous souhaitez une plage à l’ambiance intimiste et tranquille, fuyez cet endroit. Au contraire, si vous êtes à la recherche d’un spot original, n’hésitez pas à découvrir ce lieu.

Rovinia beach

Rovinia est une plage que nous avons sélectionnée parmi toutes les plages de côte est en raison de sa tranquillité et de sa beauté. Pour atteindre la jolie plage de Rovinia, il faudra emprunter des routes sinueuses et étroites à travers les villages et la végétation d’oliviers et de cyprès jusqu’au parking de celle-ci. A notre arrivée, le parking semblait de taille réduite et non complet. Un indicateur qui présage une certaine tranquillité. Pour rejoindre la plage, il faut suivre un sentier qui traverse la végétation pendant 10 à 15 minutes. Pas de difficulté particulière pour la descente, la remontée sera légèrement sportive mais rien d’insurmontable même pour des jeunes enfants. Pendant cette balade, on découvre de superbes spots sur les criques voisines. Arrivés sur la plage, on découvre par temps nuageux une jolie crique. Sur les premiers mètres la couleur de l’eau est translucide. Par temps ensoleillé, les nuances doivent être davantage perceptibles.

Nissaki beach

Au nord-est de Corfou, il y a pléthores de jolies criques. Difficile de faire un choix mais nous avions pour cette journée de découverte deux critères : facilement accessibles et le charme d’une jolie crique. Après avoir parcouru les avis sur les plages sur la côte est, nous mettons le cap sur la plage de Niassaki. Une minuscule crique aux allures de petit paradis. Toutefois, nous avons été chanceux de trouver des transats en fin de matinée.

Notre conseil : En plein été, nous ne pouvons que vous conseillez de venir très très tôt et d’y passer la journée pour rentabiliser le coût du transat.

CorfouCorfou

Kouloura

Un petit port de pêche qui se visite très rapidement mais qui nous transporte dans une atmosphère bien différente. Nous avons d’ailleurs eu la sensation d’être plutôt en Albanie avec ces grands conifères.

Notre conseil : même si le port vous parait minuscule, descendez jusqu’à celui-ci et aller jusqu’au bout de la rade. La vue depuis le petit banc situé à l’extrémité offre une vue très jolie.

Corfou

Corfou

Bilan de notre voyage d’une semaine à Corfou :

  • Ce qu’on aurait aimé visiter :
    • Angelokastro,
    • le monastère de Paleokastritsa,
    • Les plages autour de Kassiopi,
    • le Cap Dratis,
    • Une journée en mer sur Paxos.
  • Nous avons aimé :
    • l’art de vivre et la cuisine grecque, toujours au rendez-vous !
    • De très belles plages,
    • De magnifiques points de vue,
    • Des édifices charmants.
  • Ce que l’on a le moins aimé :
    • Des parkings payants, même sur les petites plages,
    • Des villages et routes en état souvent peu entretenus, sans charme particulier,
    • Pas mal de temps de trajets pour faire des courtes distances.